Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

L’AUTOMNE

Cette saison comprend les mois d’août, de septembre et d’octobre.

C’est le temps du mouvement de retour associé au sens de maturation qui prolonge l’accroissement de l’été et celui de séparation qui prépare l’avènement de l’hiver.

L’automne doit tout à la fois contenir et ajuster l’équilibre comme le font les poumons. Il rassemble et purifie, parfois il détruit, favorisant l’abaissement, le refroidissement et l’intériorisation vers le Yin.

Les poumons surplombent l’ensemble des autres organes du haut de la cage thoracique. Leur énergie  comporte à la fois un pouvoir de synthèse, de distribution et de destruction.

Le plein régime de l’énergie des poumons rend l’énergie du métal qui lui correspond offensive.

      AOÛT

         En ce 7e mois, la communication entre Yin et Yang est difficile. Le cœur et

          le foie ont peu d’énergie, seuls les poumons ont une énergie abondante.

         Il convient d’augmenter le salé et de diminuer le piquant. Aider l’énergie,

 tonifier les tendons afin de nourrir la rate et l’estomac.

 

                  SEPTEMBRE

         En ce 8e mois, on tranquillise sa nature profonde et on pacifie son « vouloir ».

         Le souffle de l’organe cœur est faible, le métal des poumons est en pleine

 action.

          C’est le temps de l’accomplissement, du mûrissement complet. Cette

         période s’accompagne d’un certain recul, d’une distance et d’une élévation

         qui permettent de saisir intuitivement dans le spectacle extensif de la

         nature, les lois subtiles qui régissent le monde et les « dix mille êtres ».

         Il convient de diminuer l’amer et d’augmenter le piquant, aider les tendons

          et tonifier le sang afin de nourrir finement le cœur, le foie, la rate et 

         l’estomac.

 

                  OCTOBRE

         En ce 9e mois, la voie du Yang est affaiblie, celle du Yin est florissante.

          Les plantes et les herbes commencent à se faner, et tous les êtres

          entreprennent de « se cacher ».

         On tonifie le foie, on consolide les reins en nourrissant l’harmonie

         originelle, on aide la rate et l’estomac.

         Il convient de diminuer l’amer et d’augmenter le doux.

         Le mois d’octobre est un mois « terre », intermédiaire entre automne

         et hiver.

         La puissante montée du Yin impose d’économiser ses forces ; ce n’est pas

          une période propice à l’intervention active ; il faut s’adapter, se tenir au

         repos. Tout retourne à la terre. Il faut se protéger des vents violents et

         froids car ils risquent de pénétrer le foie et de l’affecter. Dans le meilleur

         des cas, la perturbation sera rejetée par le méridien de la vésicule

         biliaire pouvant déterminer des symptômes variés : torticolis – migraines

        ophtalmiques – vertiges – atteintes douloureuses tendino-musculaires.

 

LE METAL

Il correspond au système physiologique des poumons qui associe à l’ensemble

de la physiologie de l’arbre respiratoire, la peau, le gros intestin, la répartition d’ensemble de l’énergie à la surface et dans la profondeur du corps humain par l’intermédiaire des méridiens.

La vitalité de ce système se juge à l’état de la peau et des poils.

Parmi les 5 sens, il correspond à l’olfaction.

Parmi les émotions, il correspond à la tristesse, au sentiment d’échec entravant la restauration énergétique. En plénitude, il gouverne la tendance au jugement et à la répression.

Sur le plan mental, il correspond au « Po » ou mouvement d’intériorisation.

Parmi les vertus, il correspond au sens de la justice.

numérisation0002

numérisation0001


Partager cette page
Repost0